Il existe plusieurs critères de choix spécifiques à prendre en compte pour bien choisir votre broyeur électrique :

  • Le système de broyage
  • La puissance
  • Le diamètre de découpe
  • Le niveau sonore
  • Le confort d’utilisation
  • La facilité d’entretien
  • La sécurité

Le système de broyage

Le système de coupe est l’un des premiers éléments à vérifier avant de porter votre choix sur un type de broyeur donné. Son choix dépend de l’usage que vous prévoyez de faire, mais surtout du type de végétaux que vous avez l’habitude de collecter. Les broyeurs électriques les plus fréquents sur le marché sont généralement équipés de l’un des quatre systèmes de broyage suivants : le système à plateau de lame tournant, le système vis sans fin, le système du rotor à porte-couteaux, ou le système à turbine.

De façon générale, les broyeurs à disque porte-lames sont plus adaptés pour découper de petits branchages, avec un diamètre qui ne doit pas dépasser 35 mm. Certains modèles peuvent cependant engloutir des branches de 40 à 60 mm de diamètre.

Si vous avez l’habitude de broyer des branches de plus forte section ou très variées, un broyeur à vis serait parfait. Ce mode de coupe est également apprécié pour son fonctionnement silencieux, tout comme les modèles à turbine qui conviennent particulièrement pour le découpage de grosses branches grâce à un mécanisme de coupe avec entonnoir qui minimise les risques de bourrage.

Pour découper des branches de moyenne section comme les haies épaisses, les grands arbres ou encore la végétation ancienne, il est préférable d’opter pour un broyeur de végétaux rotor à porte-couteaux, offrant un diamètre de coupe de 38 à 40 mm, avec un système qui découpe les végétaux, avant de les broyer.

La puissance

La puissance du moteur d’un broyeur électrique de végétaux détermine grandement sa capacité de coupe. Ainsi, les engins les plus puissants sont les plus adaptés pour broyer des branches épaisses sans risque de bourrage. À titre d’exemple, un broyeur de 2 500 W est capable de broyer des branches jusqu’à 45 mm de diamètre, ce qui convient généralement pour un usage domestique. La plupart des modèles électriques disponibles ont une puissance qui varie de 1 800 à 3 000 W.

Le diamètre de découpe

Il indique le diamètre de branche qui peut être broyée par un appareil. Les fabricants exagèrent souvent sur les chiffres, par conséquent, il est recommandé de ne jamais atteindre le diamètre maximal d’un broyeur électrique, ceci pour éviter les risques de bourrage. Ainsi, pour un modèle dont le diamètre de coupe est fixé à 40 ou 45 mm, il préférable de se limiter à 25 mm pour éviter les blocages fréquents.

Le niveau sonore

Comme c’est le cas pour la plupart des appareils de jardinage électriques, le fonctionnement des broyeurs de végétaux génère du bruit et peut, par conséquent, déranger votre entourage dans le cas d’une utilisation domestique. Les modèles électriques sont généralement beaucoup moins bruyants que les thermiques, cependant, tous ne se valent pas en la matière. Selon le lieu d’utilisation, le niveau de nuisance sonore du broyeur devra être sérieusement considéré. Ainsi, les broyeurs équipés d’un système à rotor porte-couteaux et d’un système vis sans fin sont les plus silencieux du marché.

Le confort d’utilisation

En dehors du poids et de la facilité de rangement, différents aspects permettent de juger l’ergonomie d’un broyeur électrique. En effet, en fonction des modèles, il est possible de bénéficier de certaines fonctionnalités qui facilitent l’utilisation du broyeur électrique et le rendent plus maniable. On trouve des engins équipés d’un système d’entraînement automatique des branches, ce qui fait gagner du temps, mais aussi évite les accidents. D’autres ont une trémie secondaire sur le côté pour broyer les branches de forte section, ou disposent d’un inverseur de sens de rotation, très pratique pour éliminer facilement les bourrages, ainsi qu’un d’un bac de volume variable pour récupérer les broyats.

La facilité d’entretien

Les broyeurs avec un moteur électrique nécessitent beaucoup moins d’entretien que ceux équipés d’un moteur à essence. Cependant, il faut leur assurer un minimum de maintenance pour assurer leur efficacité et éviter les pannes. Il faut, notamment, affûter régulièrement les lames, huiler les parties mécaniques, mais aussi, aspirer de temps à autre la sciure qui peut obstruer la grille du moteur et éviter le bois de résineux qui encrasse le mécanisme. De même, assurez-vous toujours de la disponibilité d’un service SAV qui puisse aider en cas de panne.

La sécurité

Bien qu’ils ne dispensent pas de l’utilisation de protections individuelles comme le casque anti-bruit, les gants ou les lunettes de protection en cas de projection, les dispositifs de sécurité du broyeur doivent être inspectés avec la plus grande attention. Il s’agit, entre autres, du coupe-circuit en cas de bourrage, du poussoir adapté, de la goulotte en entonnoir ou encore de l’entraînement automatique des végétaux.

Lire la suite du guide d’achat : Les différents types de broyeurs électriques

Retourner à la page principale du guide : Les meilleurs broyeurs électriques en 2019